Le travail en équipe

Pour plusieurs étudiantes et étudiants, le travail en équipe ne représente que frustrations et perte de temps. Cependant cette activité constitue une réalité essentielle de la vie étudiante et professionnelle. Pour être efficace, le travail en équipe requiert de bonnes méthodes de travail. Bien planifié, le travail en équipe s’avère une expérience aussi enrichissante que valorisante.

LA FORMATION D'UNE ÉQUIPE

Si on a le loisir de choisir les membres de son équipe, rechercher des personnes fiables dont les compétences se compléteront. Il peut être tentant de privilégier ses amis, mais ces personnes sont-elles celles avec lesquelles on travaillera le plus sérieusement?

Si l’équipe est imposée, il faut être positif et ouvert aux autres. La première rencontre sera déterminante à cet égard.


 LA PREMIÈRE RENCONTRE

•Faire connaissance

- Chacun se présente et donne ses coordonnées (numéro de téléphone et adresse électronique).

- On échange les horaires. Chacun fait part du temps dont il dispose. On choisit un moment pour la tenue des rencontres.

- Chacun fait connaître ses habiletés ou ses compétences liées au projet.

•Choisir un sujet

- Si le sujet n’est pas imposé, il faut se mettre d’accord sur un sujet qui intéresse tous les membres de l’équipe. Il est souhaitable de discuter jusqu’à l’obtention d’un consensus.

•Choisir une plateforme de collaboration

- Créer un lieu de convergence et de discussion virtuel afin que les membres de l’équipe puissent travailler simultanément sur le document (Google drive, Dropbox, Facebook, etc.).

•Déterminer les rôles

Coordination : la personne est responsable des communications avec l’enseignante ou l'enseignant et entre les autres membres de l’équipe. Elle convoque les réunions et avertit les membres des changements de dernière minute.

Animation : cette personne est responsable du bon déroulement des rencontres. Elle s’assure que les points prévus sont traités, donne le droit de parole, fait respecter les règles que l’équipe se donnera.

Secrétariat : la personne est responsable de prendre des notes. Elle tient le carnet de bord.

•Attribuer des tâches

- Établir les tâches respectives de chacun des membres.

•Établir un échéancier

- Établir un calendrier de rencontres avec des dates qui pourront être revues en cours de projet.

- Prévoir une marge de manœuvre pour la remise du travail ou pour l’exposé.


 LES RENCONTRES SUBSÉQUENTES

• Éviter de multiplier les rencontres : tout ne peut pas se faire en équipe. Cependant tenir assez de réunions pour éviter que le travail ne devienne la simple juxtaposition d’actions ou de textes individuels.

• Établir un ordre du jour et fixer un objectif clair par rencontre. Exemple : distribution de tâches ou de rôles, comptes rendus de recherches, rapport de lectures, retour sur des textes, répétition de l’exposé, etc.

• Terminer la rencontre en planifiant la prochaine réunion : la date, le lieu et les points à traiter.


LA GESTION DE CONFLITS

• Établir dès le départ des règles de conduite pour résoudre les conflits. Par exemple, prévoir ce qui arrivera si un membre de l’équipe s’absente des réunions ou ne s’acquitte pas de ses tâches.

• Exprimer son désaccord et ses insatisfactions au fur et à mesure, sans attendre que le problème soit devenu insurmontable. Faire un tour de table en invitant chaque membre à s’exprimer sur le problème. Trouver ensemble une solution.

• En dernier recours, demander l’aide de son enseignante ou de son enseignant avant qu’il ne soit trop tard.


LA PRODUCTION FINALE

•La rédaction d’un texte écrit :

- S’assurer que tous les membres de l’équipe suivent les consignes et connaissent les exigences de l’enseignante ou l'enseignant.

- Arrimer les différentes parties du texte en équipe pour éviter de donner l’impression d’un collage, d’une juxtaposition. À cet effet, prévoir des transitions pour passer d’une partie à l’autre, déterminer des normes communes de mise en page, etc.

- Désigner une personne qui révisera la version définitive du travail.

•La présentation devant un auditoire s’il y a lieu :

- Respecter les règles de base de l’exposé oral (cf. « L’exposé oral »).

Planifier au moins une répétition avec le matériel requis (rétroprojecteur, moniteur de télévision, projecteur multimédia, etc.) avant la présentation orale.